Un vignoble :

Le vignoble de 38 hectares est composé de trois sites répartis sur trois communes, Mazan, Mormoiron et Saint Pierre de Vassols.

Une grande parcelle de 28 hectares autour du domaine de cailloutis argilo-calcaire produit essentiellement des vins rouges. Terroir historique du domaine, cette unité bénéficie d’une situation géographique bien particulière.
Située sur un plateau, le sol est  filtrant en cas de pluie mais retient l’eau entre cinq à dix mètres d’où le nom de Fondrèche en provençal, « la fontaine érigée, dressée ». La vigne ne soufre pas de stress hydrique mais ne peut avoir de l’eau en excés.
Des courants d’air et des amplitudes thermiques fortes caractérisent aussi ce lieu lui permettant d’obtenir des maturités complètent tout en gardant de la fraicheur dans les vins.

Deux autres îlots de 10 hectares complètent la propriété sur des sables et des limons pour la production des blancs et du rosé. Ces sols et leurs expositions nous permettent de produire des vins sur la finesse, la fraicheur avec des degrés alcooliques  modérés.

Terroirs tardifs pour la vallée du rhône, précoces  pour les ventoux, les raisins y mûrissent sans perdre leur acidité.
Si certains terroirs de la vallée du rhône sud sont capables de fournir des vins profonds dotés d’une trame minérale, Fondrèche en fait partie !

Travail de la vigne " Que du naturel "

La totalité de notre vignoble est travaillé de façon naturelle avec pour objectif de créer une harmonie entre la vigne, le sol et son environnement direct.

Aucun désherbant chimique n’est utilisé. Le travail du sol est  mécanique. Mieux enracinée, la vigne renforce ses défenses naturelles et s’affranchie des aléas climatiques.
Le recours aux enherbements entre rangs est fréquent. Il permet de limiter l’érosion, facilite l’aération des sols, favorise la vie microbienne et participe à la diversité de la faune et de la flore.

Les amendements sont réalisés avec de la fumure organique 100 % naturelle.

Les traitements contre le mildiou sont réalisés avec du cuivre et contre l’oidium avec du soufre.
La confusion sexuelle est utilisée pour lutter contre le vers de la grappe. Contrairement à un insecticide, cette technique n’a pas de caractère toxique pour l’utilisateur et ne peut avoir de résidus dans le fruit. Elle respecte les auxiliaires naturels comme les typhlodromes et les insectes utiles.

Le rendement de chaque cépage est raisonné en fonction de sa densité de plantation, sa surface foliaire et au sol sur lequel il est planté.

Enfin, la recherche de la valorisation de notre terroir nous a conduits à tenir compte de l’influence des cycles lunaires.
La taille de la vigne, les labours, les vendanges, l’élevage des vins comme les dates de mise en bouteilles ne sont réalisées qu’après étude du calendrier lunaire.

La cave :

Nous avons eu la possibilité de construire une cave en adéquation avec notre façon de voir le vin.
Le principe de base est quelle soit fonctionnelle tout en respectant la qualité du raisin.
Favoriser la gravité pour éviter les pompages successifs ou les transferts mécaniques, fabrication de cuves sur mesure afin de réaliser des élevages sur lies totales sans soutirage sont autant d’exemple de ce que nous avons mis en oeuvre pour réaliser les vins les plus pur possibles.
Nos chais sont climatisés pour élever et conserver les vins dans de bonnes conditions.